Toutes folles de la picole #2

Bah voilà. J’ai fait la feignasse hier et je viens de me rendre compte que j’ai encore 2 jours de Bordelais à te raconter…
Par où commencer…

On s’était quitté où déjà? Ah oui, à l’Ecole du vin.
Alors comment te dire qu’après toutes ces dégustations, on avait drôlement la dalle et plus les yeux en face des trous, alors il était temps d’aller nous sustenter. Et dans le Bordelais, on fait pas les choses à moitié…

camarsac

Alors en route pour Camarsac, une petite maison sans prétention… Là-bas on a rencontré Thierry Lurton (et pas litron). Et forcément, il nous a servi des canons… a fait visité son exploitation.

Tellement qu’on en pouvait plus mais qu’on avait encore soif, on a ensuite pris la direction Saint-Emilion.
Autre ambiance, mais toujours la même chose dans la main. Déguster, gouter, et découvrir des vins.

valandraud
Et crois-moi ou pas, mais cracher à vin à 250 euros la boutanche, c’est péché.
Alors du coup, ben j’ai tout bu, et après j’ai décrété que je boirai toujours des vins millésimés. (jusqu’à ce que j’aie débourré…)

C’est long hein?
Puis c’est pas fini mon petit, là on est encore que samedi après-midi!

Retour à Bordeaux, pour un diner haut en mousse et en couleur. T’as déjà sûrement vu les photos ici ou , mais moi mon poisson il était moins cuit alors c’est différent.

7emepeche
Enfin le 7ème péché à Bordeaux, c’est un peu the place to be pour les bobos, et les poopoofs de la bloggo.
En plus le chef Jan Schwittalla il est allemand.
Mais comme le Wollen Sie mit mir danzen est pas trop bien passé auprès de sa bien-aimée, j’ai rebu un coup pour oublier…

12 tour d’aiguilles + tard, + 1 heure de sommeil en +, – 1 gueule de bois évitée, – 4 euros dépensés à la fête à neuneu, + 1 bain moussant dans ma chambre de princesse, – une culotte propre dans la valise, +1 brushing foiré

Oh mais c’est qu’on est arrive au Dimanche déjà!

Tu vois, c’est pas si long que ça…
On n’a plus que 9 verres à boire

Dernier jour, en route pour la Winerie (c’est à ce moment là que je rassure ma famille : le conducteur du bumsse ne boit jamais. Entre 2 verres). La Winerie, c’est un énorme bâtiment design en plein cœur du Médoc. Tu peux t’y promener, t’y restaurer, et aussi découvrir ton signe oenologique. Je suis Cancer que j’ai crié! On m’a répondu que, ce jour-là,  je serai plutôt cirrhose du foie…

signe-oenologique

Y’avait pas Modeuse Influente, mais on a eu de la Tendance, et elle était en transe!

Plus sérieusement, c’était dément. Tu dégustes des vins, tu les notes, et à la fin, tu découvres quels vins tu préfères. Et du coup après,  tu peux aussi te la péter dans tes diners en société…

Mais? C’est qu’il est déjà l’heure de rentrer…

Ce que je retiendrai?
Là tout-de-suite-maintenant, je suis partagée entre l’envie de déménager à Bordeaux, et celle de de prendre des cours d’œnologie.
Comme quoi, même aujourd’hui, les opé blogs ont encore leur petit côté de magie…

(Et puis allez, la picole c’est fini, demain on repassera au concours beauty)
(Ou peut-être que samedi)
(Y’a un truc que j’ai oublié de te montrer)

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.