(presque) tout savoir sur l’allaitement

(presque) tout savoir sur l’allaitement

Si un jour on m’avait dit que j’écrirais quelques notes sur l’allaitement, j’aurais doucement rigolé. Mais comme j’ai reçu plusieurs centaines de messages depuis la naissance de Joey à ce sujet, je me suis dit que vous raconter mon expérience pourrait répondre à certaines de vos questions !

Je vous proposerai également dans quelques jours :
– un dossier spécial FAQ, où je tâcherai de répondre précisément à tous vos messages reçus il y a quelques jours suite à mon petit sondage lancé sur instagram.
– un article spécial sur les indispensables à avoir à la maison si vous souhaitez allaiter.

Et pour les petites nouvelles qui passeraient par ici,  n’hésitez pas à me laisser vos questions ici en commentaire, ou bien par e-mail à contact@azzed.net !

Aujourd’hui, je vais donc vous raconter mon expérience. De mes débuts de maman allaitante qui ont été très (très très) compliqués, jusqu’à l’arrêt complet il y a quelques jours, qui s’avère être aussi difficile que le commencement finalement…

Petite précision avant de commencer :

Soyons bien clairs, je ne prône pas du tout l’allaitement.
Chaque femme fait comme elle le souhaite et comme elle le peut, en fonction de son souhait, son quotidien, de ses obligations professionnelles ou personnelles.
Ce que je vous raconte ici, ce n’est que ma propre expérience. Certaines choses peuvent bien entendu se passer différemment pour vous !
Enfin, même si je ne dresse pas un tableau très rose de tout cela, sachez que si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une  seule seconde et je resignerais illico !

Comment ai-je pris la décision d’allaiter notre fille ?

Avant d’être enceinte, je ne comptais pas du tout allaiter. « Je ne suis pas une vache », voilà ce que je disais.  Ma maman ne m’avait allaitée que quelques jours seulement, ma soeur, maman de 2 enfants, n’a jamais allaité et mes amies proches non plus. Je n’avais donc pas grand monde autour de moi auprès de qui me renseigner et demander des conseils.
Je ne sais d’ailleurs plus trop exactement « quand » l’idée d’allaiter a germé. Mais un peu avant l’écho des 3 mois, j’ai commencé à me renseigner et à lire pas mal de choses sur la grossesse, dont l’allaitement. Et puis j’ai eu envie d’essayer. Au départ, je m’étais donc dit « Je ferai la tétée d’accueil à la maternité ». Et puis « Je l’allaite 1 mois, et pour la suite on verra ».
Finalement,  Joey aura dû attendre son adaptation à la crèche vers ses 4 mois pour voir à quoi ressemblait un biberon !

Le démarrage de l’allaitement.

J’ai accouché par voie basse, et j’ai donc pu allaiter Joey quelques minutes seulement après sa venue au monde, directement dans la salle de naissance. Tout s’est fait très naturellement, même si au début ça n’a pas été une partie de plaisir. Je vous raconte tout un peu + bas.

Allaiter, ça fait mal ?

Ca dépend… Pour certaines, cela va très bien se passer. Pour d’autres, cela peut être compliqué. J’ai accouché fin juillet 2018, en pleine canicule, et la chaleur ne m’a, je crois, pas du tout aidé.
Dès que je donnais à boire à Joey, j’avais l’impression qu’on me passait une lime à ongles en métal sur le bout des seins. Cela ne durait « QUE » quelques minutes, mais il m’est parfois arrivé de pleurer de douleur.
J’ai donc été traitée pour une infection, même si j’avais très peu de symptômes à part ces douleurs intenses. Au bout d’un mois, tout est passé, comme par magie !

J’étais quand même allée voir une consultante en lactation, car j’étais complètement démunie face aux douleurs. J’avais l’impression que je faisais tout mal et que Joey n’était pas nourrie correctement. Ces 2 heures de consultation m’ont à l’époque vraiment fait du bien. Donc si vous pouvez, n’hésitez pas à prendre RDV.
La consultation m’a couté 90€, dont une partie a été remboursée par ma mutuelle (certaines remboursent en effet ce type de consultation en fonction de votre contrat. N’hésitez donc pas à vous renseigner)

Allaiter, ça fatigue ?

Bizarrement, j’ai envie de vous répondre « NON ». Certes, gérer seule TOUTES les nuits pendant les premières semaines peut paraître compliqué. Mais la nature est bien faite et les hormones font plutôt bien leur travail !
Dès que Joey se réveillait la nuit, j’étais dans le brouillard les 10 premières secondes, mais ensuite j’avais la pêche, et on se rendormait très facilement et rapidement toutes les 2.

Allaiter, ça fait maigrir ?

Ca dépend pour qui ! Après ces 5 mois et demi d’allaitement, j’ai encore 7 kilos de + au compteur. A savoir que l’arrêt du tabac et les paquets de Michoko y sont sûrement pour quelque chose. Et surtout, je n’ai toujours pas repris d’activité sportive, et je mange tout ce que je veux, sans me priver.
Ma gynéco m’avait annoncé en Septembre que la perte de poids se faisait surtout à l’arrêt de l’allaitement… A suivre donc !

Allaiter et boire de l’alcool, oui ou non ?

Je n’ai pas bu une seule goutte d’alcool pendant ma grossesse. En revanche, je me suis autorisée un verre (de très bon !) vin rouge à partir de ses 2-3 mois, même en continuant de l’allaiter.

Allaiter, c’est un sacrifice ? 

…consenti, mais oui. Allaiter demande d’être disponible à 300% pour son bébé. La journée, mais aussi le matin et la nuit… J’ai donc fait une croix sur énormément de choses pendant un peu + de 5 mois : les grasses matinées, mais aussi les sorties entre copines, les virées shopping, le ciné, le coiffeur, l’institut de beauté, et j’en passe… Même si tout le monde (et mon mari le 1er) m’incitait à sortir le soir, je m’en sentais juste incapable. « Et si elle a faim alors que je ne suis pas là ? » 

Le passage sein-biberon, est-ce vraiment si compliqué ?

Pour nous, ça a été un véritable calvaire. Elle refusait catégoriquement le biberon, même avec du lait que j’avais tiré. On a alors tout essayé : chauffer le biberon, lui faire tester 6 marques différentes, je suis même partie tout un après-midi et j’ai laissé le papa gérer. Mais rien à faire.
Tout le monde nous disait « un bébé ne se laisse pas mourir de faim« . Sauf que je vous mets au défi de ne pas craquer face à votre enfant qui pleure parce qu’il meurt de faim et qu’il ne comprend pas comment téter un biberon !
On a donc galéré (et le mot est faible !) environ une quinzaine de jours, et puis un samedi après-midi, MIRACLE. Elle a avalé un biberon entier. Certes, on l’avait mise dans son transat, on avait chauffé le lait et c’est son papa qui lui a donné. Mais ça a été une véritable victoire !
Depuis, cette petite goulue s’enquille des biberons* de 210ml  à température ambiante en à peine 10 minutes.

*(de la marque MAM, mais je ne suis pas sûre que ce soit une question de modèle et de marque sincèrement…), 

Pourquoi avoir décidé d’arrêter l’allaitement ? 

Très égoïstement, pour reprendre ma vie, et pour l’équilibre de notre famille. J’étais dédiée à 400% à Joey et j’avais besoin de ME retrouver et de retrouver un quotidien un peu + serein.

Comment arrêter l’allaitement et sevrer son bébé?

Mon seul conseil : faites-le EN DOUCEUR  !
Je l’ai allaité exclusivement et « à la demande » pendant près de 5 mois. Alors que pour les bébés nourris au biberon, le nombre de repas par jour est « fixé », Joey mangeait « dès qu’elle le voulait ». Environ toutes les 2/3 heures, même si elle a fait des nuits complètes de 10/12 heures à partir de ses 1 mois 1/2.

La première difficulté a été son entrée à la crèche, car elle n’acceptait toujours pas le biberon. Je la récupérais affamée en milieu d’après-midi, et j’avais souvent des montées de lait que je calmais en tirant mon lait. Puis, quand elle a commencé à prendre le biberon, je ne l’ai plus allaitée que le matin et le soir, pendant environ 15 jours. J’ai ensuite supprimé la tétée du matin, puis 1 semaine pus tard, le 31 décembre dernier, celle du soir.

Cela va donc faire 15 jours que je n’ai plus donnée aucune tétée. Résultat : j’ai quand même encore mal ! Je prends de l’homéopathie pour stopper la lactation (mais je n’ai pas l’impression que ça fonctionne vraiment !) et du Doliprane pour la douleur.
Chaque soir, je prends une douche ou un bain pour « vider » le trop plein, en massant doucement sous l’eau chaude. Moi qui pensais de jamais pouvoir allaiter avec mon petit 85B de l’époque, je me retrouver avec les seins plein de lait encore 15 jours après !

 

Si je devais résumer ? 

C’est moi qui ai décidé de sevrer Joey, mais aujourd’hui, je suis terriblement nostalgique de ces petits moments partagés avec elle. Ces instants « rien qu’à nous », ces tétées nocturnes dans le salon, sans un bruit, à se dire des petits secrets.  On m’avait prévenue : « Allaiter son enfant créé un lien de fou ». Tu m’étonnes !

Mais surtout, surtout, surtout :  je suis sacrément fière d’avoir réussi à tenir bon, et de n’avoir jamais baissé les bras malgré ce premier mois très compliqué ! Car après, malgré tout, c’était un pur bonheur.

 

J’espère avoir répondu à quelques unes de vos questions. Et je vous donne RDV très vite pour un prochain billet, où je vous listerai tous les indispensables à avoir à la maison si vous souhaitez allaiter.
Et si vous avez encore des questions auxquelles je n’ai pas répondu, laissez moi un petit commentaire juste ici !
Bisou

54 Commentaires

  1. marion
    10 janvier 2019 / 16 h 47 min

    Merci pour ce retour ! Je suis dans la même situation que toi, je n’envisageais pas d’allaiter en me disant « je ne suis pas une vache » et maintenant je me renseigne… Petite question complémentaire pour ta FAQ, très personnelle (voire même trop ! donc sens toi libre de ne pas y répondre) L’allaitement a t’il déformé ta poitrine ? Ayant une très petite poitrine, je reconnais que c’est une de mes craintes..

    Merci en tout cas !

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 17 min

      Je la note et j’y répondrai dans la FAQ ! (Ici aussi team petit sein. Enfin avant !)

  2. Lise
    10 janvier 2019 / 16 h 49 min

    Je ne sais pas si c’est la fatigue mais les larmes me sont montées à la fin de ton article ;)
    Merci pour ce partage.

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 17 min

      ❤️

  3. Alfano
    10 janvier 2019 / 16 h 50 min

    Merci pour cet article qui me met bêtement les larmes aux yeux:) j’essaie d’arrêter d’allaiter ma fille de 4 mois à cause de la fatigue accumulée (car moi elle ne fait pas du tout ses nuits et elle a une grande sœur de 2 ans 1/2!) mais je n’y arrive pas du tout… elle prend bien le biberon pour le coup mais digère très mal le lait industriel et pleure beaucoup après chaque biberon. Donc je bloque à un biberon par jour depuis 1 mois! As tu un lait à conseiller par hasard? Encore merci pour ton témoignage :)

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 19 min

      On prend Baby Bio à la maison et à la crèche c’est du Guigoz. Bon courage à toi !

  4. nathalie crevenat
    10 janvier 2019 / 16 h 52 min

    très juste ton article ! j’ai eu une expérience un peu similaire et je me retrouve complétement dans tes propos !!
    et pour moi la nostalgie de l’allaitement est restée bien longtemps. autant la grossesse ne m’a pas du tout manqué, autant l’allaitement à fond !!!!

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 19 min

      Pareil ! Je n’ai aucune nostalgie de la grossesse ! Bisou

  5. nathalie crevenat
    10 janvier 2019 / 16 h 54 min

    et aussi pour l’alcool ma gyneco m’avait dit : quand il n’y a plus d’alcool dans le sang, il n’y en a plus dans le lait. il suffit de bien faire ses calculs :)

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 21 min

      Moi la consultante en lactation m’avait dit que c’etait Vraiment infime. Limite tu peux boire en allaitant !
      Il y a même un canadien un peu extrême qui aurait dit « si tu es trop ivre pour mettre ton enfant au sein, demande à qn de le faire pour toi »
      Mais c’est vraiment très extrême !

  6. Melody
    10 janvier 2019 / 16 h 57 min

    Merci pour cet article, j’accouche dans moins de 2 mois, j’ai envie d’allaiter mais ça me fait peur ! Notamment en terme de douleurs …
    Comment as-tu géré les montées de lait d’ailleurs ? A quelle fréquence tirer son lait dans ce cas ?
    Je me pose encore beaucoup de questions hhiihi!
    Bises

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 22 min

      je note tes questions et j’y répondrai dans la FAQ ! Comme ça tout sera au même endroit !
      Mais pour te rassurer, tout se gère :-)

  7. 10 janvier 2019 / 16 h 58 min

    Tout d’abord merci pour cet article.
    J’ai allaité exclusivement ma poupée jusqu’à ses 11 mois. Il me reste la tétée de la nuit… impossible de la sevrer ! Moi aussi j’ai également galéré avec les biberons, le lait… elle vient à peine de commencer à en boire ! 120ml ! Hourra !
    Je voulais savoir quel type d’homeopathie tu utilises pour arrêter les montées de lait. J’ai essayé via médicaments mais mon medecin m’avait prévenu. J’ai eu tout les effets secondaires !!! Affreux !
    Je te souhaite une bonne continuation et une merveilleuse aventure avec ta Joey !

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 23 min

      J’en ai 3 : Apis Mellifica, Bryonia et Ricinus Communis.
      Mais demande à ta pharmacie ils sauront te les donner !

  8. Nolwenn
    10 janvier 2019 / 17 h 02 min

    Je suis enceinte de 8 mois et comme toi avant la grossesse je disais que JAMAIS je n’allaiterais. Mais quand j’ai appris que j’attendais un bébé je me suis dit comme toi que je voulais essayer et faire au moins la tétée d’accueil et maintenant je me dis que je vais essayer de l’allaiter les 3 premiers mois. Je ne sais pas exactement ce qui m’a fait changer d’avis mais je veux profiter de tout et ne pas me fermer. Tes mots me rassurent et me confortent dans mon choix. Merci pour ton retour d’expérience et j’attends les articles à venir avec impatience

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 24 min

      Félicitations pour ce petit bébé à venir ! Et merci pour ton message :-)

  9. Airelle
    10 janvier 2019 / 17 h 08 min

    C’est un très beau témoignage, mon petit Lorenzo a 6 mois maintenant et je me reconnais beaucoup sur les débuts plus que difficile de la maternité jusqu’au retour à la maison, des douleurs, des pleures, une appréhension à allaiter et malheureusement je me suis résolue à abdiquer et arrêter au bout d’une semaine.
    J’ai fait en quelque sorte mon deuils de l’allaitement.
    Je ne regrette pas car il ne faut pas ça ne sert à rien mais un petit pincement tout de même de ne peut-être pas avoir insisté.
    Encore merci pour ce témoignage.
    Malgré cela le lien avec mon bébé est unique et c’est un bonheur immense et des sentiments indescriptibles.

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 25 min

      Ah oui je ne dis pas que le le lien n’est pas aussi fort si le bébé n’est pas allaité hein ! C’est clair que ces tous petits nous apportent tellement !

  10. Christel
    10 janvier 2019 / 17 h 42 min

    Merci pour cet article….vraiment ! Ma fille a 15 jours et j’avoue que je commence à trouver très difficile de lui donner le sein toutes les deux heures meme la nuit….et parfois l’endormissement après les tétées est aussi difficile ….. tu as vécu ça aussi ??
    Merci encore pour cet article
    Christel

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 26 min

      Alors nous elle s’est toujours rendormie assez facilement. Si tu t’en sens capable, ne lache pas ! Tiens bon ! Tu vas voir à un moment ce sera que du bonheur !

    • Milou
      12 janvier 2019 / 5 h 32 min

      Oui tiens bon ! Tu as encore quelques jours compliqués mais après ça devient un jeu d’enfant :)

  11. Ma_thou_
    10 janvier 2019 / 17 h 47 min

    Hello ♥
    Je ne laisse jamais de commentaires.. Je te suis depuis plusieurs années sur instagram, j’adore ton univers et ton travail !
    Merci pour cet article ♥ je suis maman depuis maintenant 7 semaines (mon dieu que le temps file) mon petit Mahé est allaité exclusivement. C’est super difficile, certains moments j’ai vraiment envie de tout abandonner.. mais je tiens bon, pour lui, pour nous ! J’aime tellement ce lien qui nous unis ! C’est si unique, si exceptionnel.. j’appréhende malgré tout l’arrêt ! Le mois prochain, Mahé ira à la crèche elles acceptent mon lait mais franchement je ne sais pas si je vais tenir le coup..

    Encore merci ♥ bonne continuation à toi !

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 27 min

      Oui c’est pas facile de tirer son lait en quantité suffisante , ça demande une grosse organisation moi je trouve. Si tu peux faire du mixte au moins ? Et garder le matin, le soir et le week-end ? Bises et merci pour ton petit message !

  12. Alison
    10 janvier 2019 / 17 h 48 min

    Merci de partager ton expérience, bravo d’avoir fait ça pour Joey ❤️
    Ma petite Zoé aura un mois ce weekend, on fait des tétées à la demande depuis ses premiers instants de vie en peau en peau à la maternité. J’avoue que je ne pensais pas qu’un truc naturel soit si difficile à mettre en place…je ne crois pourtant pas avoir fantasmé l’allaitement, on m’avait prévenu que c’était dur, mais je ne m’attendais pas à devoir supporter ces douleurs si intenses ( https://youtu.be/QglFGVDcuX8 )
    Je suis contente de lire que ça ne dure qu’un mois, j’ai bien fait de m’accrocher alors, j’arrive au bout.

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 28 min

      Ou accroche toi !!!

  13. Kmille
    10 janvier 2019 / 17 h 59 min

    Je me retrouve tellement dans ton premier paragraphe… Je ne m’imaginais jamais allaiter mon enfant, mais au fur et à mesure de ma grossesse je change d’avis (je suis enceinte de 6 mois) et ton article me rassure!
    Comment le papa a t’il vécu ces mois d’allaitement? Il ne s’est pas senti trop « exclu » à cause de cette relation privilégiée dont tu parles? C’est une de mes craintes… Et quand tu dis que tu n’es pas sortie pendant cette période d’allaitement, c’était un choix de ta part? Parce qu’il est tout à fait possible de tirer son lait à ce moment là et de lui donner avec un bib’ le temps de s’accorder une pause non? Enfin n’as tu pas trop galérer d’un point de vue pratique pour allaiter dans les lieux publics par exemple?
    Ce sont peut être des questions un peu « simples/bêtes » mais tes lumières m’aideraient bien! :)

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 18 h 29 min

      Je garde toutes tes questions et j’y répondrai dans la FAQ !
      Je tirais mon lait mais elle refusait le biberon donc oui c’est un choix de ma part de ne pas être sortie, mais surtout parce que je n’avais pas vraiment le choix en fait !
      Profite bien de ta grossesse !

  14. Mary-Astrid
    10 janvier 2019 / 18 h 35 min

    J’ai pris le temps de lire ton article. Même si on en avait un peu discuté en vrai, ça fait du bien de relire ton expérience :)
    J’ai hâte de rencontrer mon tout petit dans quelques semaines et d’appliquer tes précieux conseils !
    J’ai également une question qui pourrait apparaitre dans ta FAQ si ça intéresse d’autres filles : Est-ce que tu as pensé à tirer ton lait et laisser Max donner au biberon pendant que tu sortais ? En ayant imaginé qu’elle prenne le bibi facilement. Ca a été une idée ?
    Hâte d’en rediscuter ensemble le moment voulu <3
    Belle soirée à la petite famille

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 19 h 01 min

      Oui c’était l’idee Mais impossible ! Elle n’en faisait qu’a Sa tête pour le bibi !

  15. Clémence
    10 janvier 2019 / 19 h 27 min

    Je n’ai jamais écrit mais ton article m’a beaucoup parlé, puisque mon expérience et mes ressentis sont très similaires pour mon premier et ma deuxième !
    La deuxième a 7 mois, j’ai arrêté complètement à 4 et je ressens parfois encore de la nostalgie de ces moments à nous ! C’est cool de reprendre sa vie, de retrouver son corps mais je crois que le plus dur, c’est vu sa passion pour les biberons aujourd’hui (j’ai galère pendant 3 semaines pareil et pour les 2 enfants en plus !), j’ai l’impression qu’elle a complètement oublié un jour avoir été allaitée !
    Voilà, pas de questions, merci pour ce partage d’experience ! Et le vrai bonus, c’est que le papa prend vraiment sa place lorsque l’allaitement est fini mais ce n’est que mon vécu !

    • aZZed
      10 janvier 2019 / 19 h 52 min

      Max gérait beaucoup le reste avant ! Bain, couches etc ! Mais c’est vrai que leur donner à manger c’est plus sympa que de changer des couches pleines de caca !

  16. Morgane
    10 janvier 2019 / 19 h 49 min

    Bonjour,
    Merci de partager avec nous ton experience.
    As tu eu des moments où tu avais la sensation (a juste titre ou pas) de ne plus avoir assez de lait?
    Ma fille a 3 mois et depuis 1 semaine j ‘ai l’impression que mes seins sont tous « mous » et ma fille moins repue que d’habitude. Ça me stresse car je n’ai pas envie d’arrêter maintenant !!
    As tu des conseils pour faire repartir sa lactation de plus belle?
    Quand elle a commencé à faire ses nuits, ça n’a pas été compliqué de gérer les seins engorgés toute la nuit? Ça ne t’a pas fait baisser ta production ?
    Merci !
    Bonne continuation avec ta belle Joey

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 10 h 29 min

      Hello Morgane, je note ta question et j’y répondrai dans la FAQ ! Mais en attendant, mon seul conseil : beaucoup boire (de l’eau ou des tisanes au fenouil) :-)

  17. Juliette
    11 janvier 2019 / 8 h 01 min

    Bonjour, merci pour ton point de vue. Je veux vraiment allaiter d’ici quelques mois aussi et j’essaie d’être le plus préparer possible en lisant le plus d’expérience. On croise les doigts pour que tout se passe bien. Merci a toi pour le partage et bonne continuation.

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 10 h 29 min

      Mais oui tout va bien se passer !

  18. Sarah
    11 janvier 2019 / 8 h 28 min

    Merci pour cet article qui répondra à quelques unes des questions que se posent mamans et futures mamans. Ici pas mal de galères au début mais je suis fière d’en être à 11 mois d’allaitement pour mon petit Martin ! Ce qui m’a beaucoup aidé ce sont les comptes Insta dédiés et la communauté autours d’eux, ainsi que les associations et réunions de mamans allaitantes types « papotes » Je pense qu’allaiter est un vrai défi et que la majorité des débuts d’allaitement ne sont pas des longs fleuves tranquilles. Le soutien entre mamans est super important (en plus d’en apprendre des tonnes sur cet acte naturel pour lequel nous sommes si peu informées et même désinformées: allaitement à la demande, pics de croissance, etc.). Je conseille donc aux mamans qui souhaitent allaiter de bien s’entourer et de se faire confiance ! Ensuite ce n’est que du bonheur <3

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 10 h 30 min

      Exactement ! Tu le dis très bien, l’important c’est de se renseigner et d’être bien entourée :)

  19. 11 janvier 2019 / 9 h 17 min

    Bravo d’avoir tenu le coup Audrey, malgré les douleurs, la fatigue et la dispo que cela demande ! Je n’ai pas allaité mes enfants mais je suis toujours très touchée de lire ce genre de témoignage.
    Concernant les montées de lait douloureuse, j’ai fait un engorgement en sortant de la maternité, pendant une bonne semaine. L’homéopathie n’a pas du tout fonctionné , en revanche les feuilles de chou directement dans le soutif ont été très efficace (il faut les masser un peu avant… les feuilles de chou, pas les seins). C’est pas hyper glam mais c’est une astuce qui m’a vraiment soulagée, et comme c’est la pleine saison des choux je me permets de la partager avec toi !

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 10 h 32 min

      Merci Anne ! Oui on m’avait aussi parlé des feuilles de chou ! En fait c’est très bizarre, je ne ressens pas trop la sensation de montée de lait (enfin pas comme avant). Mais j’ai vraiment les seins douloureux comme si on les avait trop stimulés pendant des semaines. Mais c’est en train de passer, OUF !

  20. Doriane
    11 janvier 2019 / 9 h 45 min

    C’est bien parce que sans le vouloir tu réponds à une idée reçue que beaucoup de mamans/futures mamans ont : un bébé allaité ne fait pas ses nuits ! Faux archi faux :) Si je peux te suggérer 2-3 infos complémentaires pour les filles intéressées : l’importance de la tétine quand tu allaites et donne le biberon en même temps (nouveau-né sinon bébé comprend vite qu’au bib ça va plus vite et avec moins d’efforts et se désintéresse du sein (le salopiot) et les ateliers allaitement proposés par les PMI (non la PMI n’est pas uniquement pour les grossesses ado c’est ce que moi je croyais en tout cas oups :s) ça a été super informatif même si j’avais lu des bouquins, tu bénéficies de l’expérience de mamans c’est top, ça rassure et tu comprends qu’une bonne position peut régler tout un tas de soucis. En tout cas vous êtes une jolie petite famille à suivre :)

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 10 h 33 min

      Merci pour tes gentils mots Doriane !
      Oui en effet, on peut allaiter et avoir un bébé qui fait ses nuits (moi la première je n’y croyais pas !) Et effectivement, j’ai une copine qui se rend très régulièrement en PMI, c’est top et ça aide beaucoup.

  21. 11 janvier 2019 / 10 h 35 min

    Merci beaucoup pour cet article « retour d’expérience » ! L’allaitement génère tellement de questionnements !!!

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 13 h 25 min

      Merci Charlotte !

  22. Eva
    11 janvier 2019 / 12 h 58 min

    Bonjour Audrey, je mer etrouve dans ton article, enceinte de 7 mois, je pensais ne pas du tout allaiter mais je commence à finalement m’y intéresser de près…
    Je voulais savoir si tu t étais servie des embouts tentons pour les douleurs liées à la suscion du bébé ? Pratique ou pas ? Et les crèmes que l on propose pour soulager les tetons t en es tu servies ? Une marque à donner ?

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 13 h 27 min

      Non pas les embouts (il paraît que ça n’aide pas à la lactation…), mais oui je mettais la lansinoh
      J’avais aussi acheté des coquillages !

  23. Alice
    11 janvier 2019 / 14 h 01 min

    Merci pour cet article. de mon coté (et alors que c’est ma deuxième) gros gros flip car ca fait 10 jours qu’on tente le bib et la miss le refuse… Du coup j’appréhende complètement l’entrée en crèche (prévue dans 3 semaines). Peux tu me dire si tu as essayé de lui proposer tous les jours?

    Merci :)

    Alice

    • aZZed
      11 janvier 2019 / 16 h 08 min

      Hello Alice, Oui, le même biberon, à la même heure (j’en parle d’ailleurs dans la FAQ)
      Je pense aussi que le fait d’aller à la crèche a beaucoup aidé, et un jour, elle a arrêté de lutter :) T’inquiète pas, ça viendra !

      • Alice
        12 janvier 2019 / 23 h 41 min

        Merci d’avoir pris le temps de répondre

  24. France
    11 janvier 2019 / 16 h 46 min

    Bonjour Audrey, je n’ai jamais commenté mais je te suis sur Insta et lis quelque fois tes articles sur ton blog et j’ai eu envie de commenter celui-ci car je me suis retrouvée sur bcp de points ! Avant de tomber enceinte je disais que je n’allaiterai jamais (limite « ça » me dégoûtait) et puis une fois enceinte, bizarrement, j’ai eu envie d’essayer. Mais tout en me disant (me rassurant ?) « si ça ne marche pas, je ne m’acharne pas ». Et au final, tout comme toi, malgré un 1er mois pas évident (douleur, fatigue, nombreuses tétées à la demande) j’ai voulu continuer et après un vrai bonheur ! J’ai allaité mon fils pendant 4 mois car je devais reprendre le boulot. J’ai pris mon temps pour me sevrer (3 semaines / 1 mois). J’enlevais 1 tétée tous les 4/5 jours pour y aller en douceur et ne pas avoir trop mal. Et pareil, quelques jours après la dernière tétée j’avais encore du lait (dans un sein seulement). Ça me faisait trop mal et je dois avouer… que je me suis servie de mon fils . Un matin, juste avant de lui donner son bib, je lui ai présenté le sein. Juste 5 min, le temps de le « vider » (je ne voulais surtout pas relancer la lactation). Ça m’a soulagé un truc de fou et j’ai enfin senti mon sein « vide ». Et il a ensuite englouti son bib sans rechigner. Et voilà, mon allaitement était bel et bien terminé.
    Et 2 ans plus tard, je recommence avec ma fille ! Et la bonne nouvelle, c’est que les débuts un peu douloureux, durent moins longtemps (à peine 2 semaines) ☺️. Merci en tous cas pour cet article sincère qui en aidera plus d’une je pense.

    • aZZed
      12 janvier 2019 / 1 h 20 min

      Merci pour ton message et ton témoignage !

  25. Manon
    14 janvier 2019 / 13 h 52 min

    Bonjour,
    Merci pour ce témoignage et le blog en général! J’ai envie de laisser un petit mot pour celles qui hésitent car on lit souvent les difficultés à mettre en place l’allaitement, les douleurs, le fait que le bébé dépend uniquement de nous et j’avais envie d’apporter un témoignage positif pour encourager les futures mamans : parfois tout ( oui tout !) se passe bien! Ma fille a 2 mois et demi, elle a compris direct comment téter, je n’ai jamais eu mal ( un peu d’ inconfort à la montée de lait mais pas de douleur), elle a vite grossi alors que c’était un petit bébé à la naissance… En plus d’être qqch de chouette qu’on partage je trouve vraiment que l’allaitement est dans mon cas une solution de facilité! On a pu très vite faire des sorties en ville, des restos, prendre le train…on a tjs ce qu’il faut pour la nourrir! Et une fois dépassé la petite gêne de soulever son t-shirt franchement on s’aperçoit que tlm s’en fiche (on m’a prêté une  » cape d’allaitement  » mais finalement je l’utilise pas, en public je mets juste mon foulard et le bébé cache le reste).
    Le seul inconvénient que je vois est qu’avant 6 semaines on m’avait déconseillé de donner des biberons et du coup c’était moi qui devait gérer et être tout le temps avec elle mais vu que les tétées durent (pour nous) 5 minutes c’est pas si pénible même la nuit (parfois c’est le papa qui se levait pour changer la couche car c’était plus ça qui me réveillait vraiment). Et franchement avec un tout petit bébé, je n’avais pas envie de faire des trucs sans elle. Depuis j’ai fait de la réserve en tirant mon lait et je peux la laisser sans problème qq heures ( là aussi elle a compris et mangé facilement dès le premier biberon.)

    Bref j’encourage vraiment celles qui hésitent à essayer, je ne peux pas promettre que ce sera aussi facile pour vous mais on entend souvent que c’est compliqué et qu’il faut s’accrocher et je trouve important de dire que des fois c’est naturel et facile (et si ce n’est pas le cas on peut toujours passer au biberon, alors que l’inverse n’est pas possible).

    • aZZed
      14 janvier 2019 / 16 h 50 min

      Merci pour ton témoignage Manon !
      Oui en effet parfois tout est hyper facile à mettre en place :) Je ne raconte ici que mon expérience, mais ça fait du bien d’avoir d’autres histoires à partager :)

  26. 16 janvier 2019 / 0 h 03 min

    J’ai enfin pris le temps de lire ton article et je me garde la FAQ pour demain… merci pour ton témoignage. Pour ma part je ne suis ni réticente ni à fond dans l’allaitement mais j’aimerais essayer même si j’ai peur de galéjer, de la douleur, de devoir me consacrer à 300% à lui du coup. Il arrive dans 3 mois et bon, pour le moment je redoute surtout l’accouchement mais je commence à me renseigner sur l’allaitement. Lorsque je serai en congé mat, j’irai faire un tour à la PMI qui effectivement donne de bons conseils.

    • aZZed
      16 janvier 2019 / 19 h 20 min

      Mais oui chaque chose en son temps ! ❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *