Berlin (Pin Pin)

Depuis hier soir, je me demande par quoi je pourrais commencer…

Je pourrais t’énumérer le nom de toutes les rues traversées durant ces 4 derniers jours, celles avec des grands B à la fin, et des petits points sur les u. Ces 2 lignes de pavés qui traversent la ville pour nous rappeler le mur. Non, n’insiste pas. Ce n’est pas ni l’heure, ni le moment de ton cours d’histoire (et ça arrange bien tout le monde, surtout moi). Sans compter le nombre de kilomètres parcourus, la quantité de bière ingurgitée, le froid, le ciel bleu, le froid, le soleil, le froid.

– On s’arrête boire un café ? J’ai froid.
– C’est le 3ème cette après-midi quand même !
– Ah oui ? Mais j’ai vraiment froid.
– Tu veux pas une bière plutôt ?

Je pourrais aussi te dire que tu ne vas pas à Berlin pour faire les magasins, car ils ont oublié d’en ouvrir, justement, des magasins. Tu peux tout de même aller flâner dans les friperies et LE marché aux puces par excellence, sauf si tu tombes le seul dimanche de l’année où il est fermé.
Dommage me diras-tu, mais c’est sans compter que tu peux aller claquer tes euros dans les cafés, pour te réchauffer. Car tu sais quoi ?  Il fait froid. Ah oui.

Je pourrais te raconter que je me suis baignée dans une piscine extérieure, par zéro degré, entourée de gens fervents du le-maillot-bain-ça-ne-sert-à-rien. Que l’espace d’un instant, j’ai pensé à aller ouvrir des Body Minute dans la capitale allemande, puis la dame, toute nue, à côté de moi est sortie de l’eau, (ah ouais…quand même…Body Minute… Business Plan… Tout ça…), et puis, j’ai eu froid, alors je me suis cassée. Enfin kassos. J’étais en Allemagne.

Je pourrais te dire que les Curry Wurst, c’est sacrément bon. Mais gras. Heureusement que les frites ça fait pas trop grossir, sinon on aurait été mal. Je t’assure.

Comme je ne sais toujours pas quoi te raconter,  surtout qu’après tout, personne ne lit jamais les blogs, (ah t’es encore là ?), tu peux te contenter de regarder les photos.

Et oui, oui, oui, OUI, malgré tout, si tu n’y es jamais allé(e), il est grand temps d’aller visiter Berlin. Car bizarrement, même avec 2 bonnets, 4 paires de gants, des gens vilains tout nus et +3kg, cette ville est juste Wunderbar*. Point Barre.

*En allemand dans le texte. T’avais qu’à pas faire du pingouin en 4ème.


Küsse.


15 Comments

Répondre à Anna Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.